Au delà des a priori : Apple Store

Bonjour  à tous,

Cette semaine je vous parle de l’Apple Store des Terrasses du Port .

marseille-les-terasses

Je ne jure que par l’IPhone meme si j’ai tenté aussi les Samsung et autres opérateurs sous Android . A  chaque fois  je suis retournée auprès de la petite pomme. Depuis quelques semaines la batterie de mon téléphone se vidait  à grande vitesse et  j’en étais presque à  devoir me balader en permanence avec la batterie externe pour  alimenter mon addiction à mon téléphone. J’étais malheureuse et j’envisageais de devoir acheter un nouveau téléphone …

.comment-changer-batterie-iphone-apple-store_s imagesVAF829BA

Mais : « Change t on de voiture parce que le cendrier est plein ? » ( quote des années 80/90 quand fumer était encore tendance alors que désormais meme les voitures n’ont plus de cendrier … )

Je me décide alors à me rendre à l’Apple Store des terrasses du port . J’imagine  déjà la longue attente pour obtenir un rendez-vous, le cout hors de prix de l’opération de  maintenance et l’angoisse de passer une journée (  voire plus ) sans mon téléphone .  J’avais tord sur  toute la ligne !!!

Apple-Store-Marseille-Interieur-600x450

Accueillie des l’entrée , je suis dirigée vers une table pour patienter . Moins de 2  minutes plus  tard, un employé Apple vient me trouver . Le diagnostic est rapide : la batterie est morte il faut la changer . Comme le téléphone est d’origine ( sans jamais avoir été confié à un réparateur hors circuit Apple  ) , le changement peut etre fait aujourd’hui  meme , en 1  heure pour 49 € . OK ! Je suis abasourdie par la rapidité , la simplicité et le faible cout .

A peine le temps de déjeuner et  je  récupère  mon téléphone comme neuf. Mon IPhone 6S est reparti pour  2 ans 🙂

apple-iphone6splus-rosegold

J’avais des apriori et j’avais tord . L’ Apple Store des terrasses du port à  gagner une fidèle cliente.

Merci !

 

 

Tendance Insiders

Quand on veut comprendre une ville, le plus simple est encore d’écouter ce qui se dit d’elle par ceux qui y vivent. A l’heure des réseaux sociaux rien de plus simple …  Et pourtant ! Les bloggeurs à Marseille sont nombreux. D’aucuns penseront qu’il en existe trop (et Marseille Hype qui vient allonger la liste !!!), moi je dirais plutôt qu’il faut savoir sélectionner les sujets qui vous intéressent et sélectionner les Insiders à suivre en fonction.

 

Aujourd’hui je vous propose ma sélection ; ceux qui m’inspirent, ceux qui m’aident à mieux comprendre Marseille.

__________________________________________________

Mathieu Grapeloup pour Marseille à la loupe

marseille à la loupe

Mathieu Grapeloup est un commentateur progressiste de l’actu politique | Administrateur de Marseille à la loupe sur Facebook | Communicant dans une ONG de défense de l’environnement comme il se définit dans sa présentation twitter. Néo Marseillais depuis 2011 , c’est une référence quand on veut connaître les plans d’urbanisme, les travaux en cours, le suivi des grands projets et tout ce qui fait la vie d’un citoyen à Marseille ( les poubelles, la signalisation sauvage, …  ) . Retenez bien son nom, mon petit doigt me dit qu’un jour ce trentenaire sera plus qu’un simple citoyen vigilant, il sera sur une liste … et pourquoi pas une tête de liste !

A retrouver  sur FacebookInstagramLinkedInTwitter

__________________________________________________

Sandra  Chalinet – Directrice du Shopping Center « les Terrasses du port »jusque mi-mai (news du 04.04.2018) et tout  juste nommée chez Constructa Asset management.

 

sandra chalinet twitter

Sandra  Chalinet – Directrice du Shopping Center « les Terrasses du port » jusque  mi-mai, elle est aussi élue de la CCI-MP et  une source intarissable d’information depuis ses comptes twitter et linked In . Sandra vient d’être engagée par le groupe Constructa pour relancer la rue de la république. Chaque jour elle fait une revue de presse mettant en valeur Marseille et en particulier le  quartier de la joliette où se situent les terrasses du port et  la rue de la république.

La provence du 04.04.2018

DZ4zwA2XUAEBc5c

A retrouver  sur  LinkedInTwitter 

__________________________________________________

Amandine du Blog La fille à l’envers

la fille à l envers

La Fille à l’envers… Amandine, 33 ans, souvent à contre-courant et parfois même à l’envers. Passionnée par les gens, les rencontres, les découvertes, les voyages, la mode, la nature, le sport, la cuisine healthy et veggie, les petits bonheurs du quotidien, les jolies choses et puis tout ça !

Pourquoi ce blog ? Pourquoi pas d’abord, et parce que j ai trouvé plus de 10 bonnes raisons de me lancer et aucune pour ne pas le faire. J’aime écrire. Les mots, les lettres, leurs formes, ce que l’on peut lire entre les lignes. Les mots que l’on crie tout fort ou ceux que l’on murmure tout bas.

J’aime partager… Mes idées, mes avis, mes envies, mes coups de coeur comme mes coups de gueule !! Mes découvertes, mes photos, mes voyages. Pour apprendre toujours. Observer, voir, tout voir, raconter, se raconter, les raconter, vous raconter…

Entrez dans mon monde… moi, la vie je la vois légère et pleine de folies.

A retrouver  sur FacebookInstagramLinkedInTwitter

__________________________________________________

Magali du blog Le Mag à lire

magalire

Magali, 30 ans, niçoise qui profite de la douceur du sud de la France et de Marseille, ville dans laquelle j’habite depuis 5 ans. Mes racines ?! L’Italie : ses paysages, sa douceur de vivre, ses personnages, ses films et sa gastronomie – Ma famille, mon pays! Globe-trotteuse dès mon plus jeune âge, je ne manque jamais une occasion de découvrir un nouveau coin de France ou un pays bien plus lointain !

Diplômée, il y a bien longtemps, d’un master tourisme, ancienne assistante chef de pub dans une grande maison d’édition parisienne puis dans le vaste monde de l’e-commerce, j’ai suivi mon Grand Breton et ses envies d’ailleurs. Nous avons quitté Paris, lui, la mini, Jet le Beagle & moi, pour poser nos valises, ici, face à la Bonne Mère.

Pourquoi ce blog ? Expatriée sur une petite île au milieu de la Méditerranée, j’y ai tenu mon premier blog « voyage », histoire de partager mon quotidien avec la métropole. L’année suivante, je m’installais à Paris. Mon blog « voyage » est devenu un blog « lifestyle ». J’y partageais mes découvertes, mes bons plans, mes sorties, mes coups de cœur, mes envies, mes humeurs…

Depuis, nous avons quitté Paris, retrouvé le Sud – sa chaleur, son soleil, sa mer – découvert Marseille, cette ville qui plait autant qu’elle peut diviser, cette ville si riche qui mérite vraiment d’être visitée, cette ville cosmopolite que l’on apprend tous les jours à apprécier un peu plus !

Sur ce blog, j’écris les articles, mon Breton assure les backstages et le quotidien technique, la mini et son chien testent et donnent leurs avis ! On brainstorme et on avance ensemble !

Nos passions ?! Voyager, lire, s’évader, monter à cheval, rire et s’aimer !!

Magali c’est la bonne copine qu’on aimerait tous avoir et d’ailleurs on s’est  rencontrées et …  on est devenues copines 😉

A retrouver  sur Facebook Instagram –  Twitter

__________________________________________________

Mona Grid Fondatrice de WoW Agency

wow agency

Social Media Manager, Photographe, Fondatrice de WoW Agency, Agence de Community Management (création de contenus, photos et vidéos, direction artistique, rédaction). Elle est aussi en charge du compte Igers Marseille. On l‘a retrouve également dans l’aventure « Marseille Sometimes » qui redonne un second souffle à la carte postale et fait rayonner Marseille au-delà de la Provence. Vous l’aurez compris, Mona est partout ; c’est une incontournable pour les marques marseillaises et connaît tous les influenceurs mode et lifestyle, ainsi que les talentueux photographes et autres producteurs de contenus vidéos du Sud.

A retrouver  sur FacebookInstagramLinkedInTwitter

__________________________________________________

Judith Aziza, une histoire de Marseille

judith aziza.JPG

Bienvenue sur ce groupe dédié à l’histoire de Marseille 😊 Vous y trouverez différents articles sur l’histoire de la ville ainsi que l’annonce des prochains événements, tels que les cafés Histoire et les conférences. Qui pilote ce groupe ? Une historienne, Judith AZIZA, docteur de l’Université d’Aix-Marseille, spécialisée dans l’Histoire de Marseille et auteur, entre autres, d’un ouvrage sur l’Hôtel-Dieu de la ville aux XVIIe et XVIIIe siècles : « Soigner et être soigné sous l’Ancien Régime », paru aux PUP en 2013. Quel est le concept du « café Histoire » ? Au sein d’un espace de rencontres trendy, venez découvrir comment Marseille est devenue la ville qu’elle est aujourd’hui. De ses différents agrandissements à ses monuments, en passant par le quotidien de ses habitants aux cours du temps, venez partager un moment de convivialité autour de ces thèmes. Le but est d’appréhender l’histoire de la ville dans le cadre d’une présentation suivie d’un débat.

En lisant Judith sur Facebook ou depuis LinkedIn, et en replongeant dans le passé de Marseille, on comprend Marseille aujourd’hui. Passionnée d’Histoire moi-même, je ne m’en lasse pas.

A retrouver  sur Facebook InstagramLinkedIn 

__________________________________________________

Elodie Van Zele de Chut mon Secret

chut  mon secret.JPG

Toutes les petites adresses secrètes , les bons plans, les idées de sorties, les soirées insolites sur Marseille & sur Aix ! Pour sortir Autrement.

Si on ne devait retenir qu’une seule bloggeuse sur Marseille, ce serait elle. Il y a 8 ans elle lançait son blog chut  mon secret en débarquant sur Marseille. Elle découvrait la ville et avait envie de partager ce qu’elle voyait, ce qu’elle vivait . Aujourd’hui elle est de toutes les tendances : les nouveaux lieux, les nouveaux restos, les nouvelles boutiques, les events … en fait , elle FAIT les tendances !  Récemment elle a lancé ses propres paires d’escarpins et sa collection de peinture aux couleurs de provence.

chut mon secret peinture

Chut mon secret ne sera bientôt plus une « insider » mais bien une marque à part entiere . Personnellement elle m’inspire .

A retrouver  sur FacebookInstagramLinkedInTwitter

__________________________________________________

Agathe Perrier, journaliste pour Made In Marseille, qui réunit toutes les infos quasi en temps réels, c’est un peu comme si Shiva était Journaliste ou CM.  Agathe  a une belle plume et j’adore ces articles . L’actu y est traitée sans ambages, de façon directe et claire.

agthe perrier

Grace à ce  site d’actu 100  % local , vous serez au courant de TOUT ce qui  se passe à Marseille. Vous pourrez ensuite en parler à vos proches à votre tour et être le  point d’intérêt pendant les diners de famille ou autres verres entre amis.

made in marseille

A retrouver  sur FacebookInstagram  – Twitter

__________________________________________________

Voilà je m’arrête à 8. Pourquoi ? Pourquoi pas … et puis aussi parce que je trouve le chiffre 8 très harmonieux.

Et vous, quels sont vos insiders favoris ?

Amandine pour Marseille Hype

Un premier aperçu de Marseille

J’aime recevoir mes amis et ma famille . J’aime aussi leur faire découvrir ma ville. Et ce que j’aime encore  plus c’est l’expression de nostalgie quand ils repartent , avec l’envie de revenir au fond des yeux et du coeur !

Je vous propose de découvrir l’itinéraire que  je leur concocte pour leur donner un premier aperçu de Marseille …

itinéraire

 

Le nouveau Marseille ( 5.5 km  –  1/2  journée)  : Vieux Port – Fort St Jean  –  Mucem – La Major – Les docks Village – Les terrasse du port – rue de la Republique.

 

Tout commence au Vieux-Port . Incontournable, mythique , et tellement Marseillais. Le vieux port c’est Marseille en concentré : d’abord la criée, tous les matins de 8h00 à 12h00. On y trouve la pêche du jour, le visage buriné des marins-pécheurs, l’accent qui chante, et les badauds qui se mêlent au locaux . Ici , le poisson est frais , le poisson est bon, c’est 100 % local .

le vieux port

Le Vieux-Port c’est aussi prendre le temps de flâner , de se laisser aller à rêver d’ailleurs au son du mistral qui vient frapper les mats des bateaux . Ce chant est pour  moi un enchantement, une ritournelle dont je ne saurais me passer . Au loin on aperçoit la « bonne mère » qui veille sur les pêcheurs et sur les marseillais (mais ça c’est  une autre histoire que je vous conterais bientôt) .

 

Le long du Quai du  port , vous trouverez aisément de quoi vous restaurer . Je vous recommande le restaurant « La Piscine » . C’est le restaurant de Florent Manaudou , un local donc ! C’est une Chef derrière les fourneaux, j’ai bien dit UNE , et pas n’importe qui : Georgiana Viou va vous faire nager dans le bonheur, c’est elle qui  le dit !

dessert La Piscine

Le ventre rempli , une balade digestive s’impose . A moins que vous ne soyez bien trop fatigué . Dans ce cas je  vous conseille d’embarquer à bord du « petit- train » ( 2  itinéraires  au choix vers le panier ou vers notre dame de la garde  ). Pour ma part je préfère marcher et prendre le temps de (faire) découvrir chaque parcelle de la ville.

Partons en direction du Fort  St-Jean , point de vue imprenable sur la Ville , et porte d’entrée vers le Mucem.

 

Le fort Saint Jean

C’est le fort qui est sur la droite lorsqu’on fait face au Vieux Port. Il fait partie intégrante d’un complexe militaire indissociable de l’histoire de Marseille. Ancienne commanderie des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem au XII e siècle pendant les croisades, l’édifice servait de point de départ des troupes vers la Terre Sainte.
La commanderie est composée d’une chapelle, d’une église, d’un hôpital, ainsi que le palais du commandeur. L’ensemble est achevé en 1365. La grande tour carrée est édifiée par le Roi René entre 1447 et 1453 qui cherche ainsi à protéger plus efficacement le port. La tour ronde si visible et caractéristique date du milieu du XVII e siècle. Ce sont des armateurs qui, en 1664, souhaitent fortifier le site et le surmonter d’une tour de vigie qui serait visible à 20 km de la rade de Marseille, et ce pour faciliter la tâche des navires de commerce. On l’appelle la Tour du Fanal ou Tour Ronde. Le fort est construit sur ordre de Louis XIV de 1668 à 1671 après l’expulsion des Hospitaliers. En 1679, suite à une rébellion des Marseillais elle est isolée du reste de la ville avec le creusement d’un fossé par Vauban. Le complexe garde une vocation militaire jusqu’à la révolution, avant de devenir une prison d’état. Pendant la seconde guerre mondiale, le fort qui servait de dépôt de munitions aux allemands est fortement endommagé par une explosion accidentelle.

Aujourd’hui, le fort est relié à l’ancien môle portuaire par une passerelle, le tout faisant partie intégrante du MuCEM (musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée). La perspective offerte sur le port et la rade de Marseille et sur la passerelle est un vrai enchantement.

Entre histoire, culture et panorama spectaculaire, l’expérience ne peut laisser personne indifférent.

Depuis le Fort St Jean, on emprunte la passerelle qui relie le MuCEM, le musée de Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. On  s’y rend autant pour les expositions qui y sont proposées que pour l’architecture incroyable du lieu et de son point de vue magistral . Sans débourser un centime, vous vous offrez l’un des plus beaux panorama de Marseille.

IMG_9248

IMG_9278

On poursuit notre randonnée citadine vers la cathédrale de la Major (attention, elle est fermée le mardi!) . Pour l’anecdote, de son vrai nom Cathédrale Sainte-Marie Majeure est la seule cathédrale à avoir été édifiée en France au cours du 19ème siècle. Aucune cathédrale n’avait été construite dans le pays depuis deux siècles ! Joyau de Marseille, cet édifice mérite qu’on s’y attarde quelques minutes voir quelques heures.

En sortant de la Major , vous découvrirez la mairie du  2nd  arrondissement et le commissariat de l’évêché. Un dicton populaire mentionne qu’il n’est pas bon de passer la nuit à l’évêché; vous comprenez pourquoi maintenant.

La rue de l’évêché marque la frontière avec le célèbre quartier du Panier. Pour une première prise de  contact avec Marseille je ne l’inclus pas dans mon « personnal tour ». Le panier mérite qu’on s’y attarde. Il faudra  revenir une journée complète pour savourer l’essence du plus  vieux quartier de Marseille .

Repartons en direction du nouveau Marseille ! Nous arrivons au nouveau port de la Joliette . Le quartier a été  entièrement réhabilité  ces 10 dernieres années et même si certains regrettent la gentrification du coin, on ne peut qu’apprécier les 2 nouveaux shopping area que sont le village des docks et les terrasses du port.

Le Village des docks  est un locastore dédié à  l’artisanat, la mode et le design local. Au delà des boutiques , je vous le conseille pour l’architecture du bâtiment . Une sérénité se dégage de la batisse :  il fait bon y déambuler,  flâner, lâcher prise … un instant.

Le second est un môle pensé comme lieu de vie où se mêlent enseignes haut de gamme et locomotive mass market  type H&M. Des corners savamment disposés mettent à l’honneur les marques local tels les bijoux mood ou encore la savonnerie marseillaise. Petit conseil, allez faire un tour sur la terrasse. Le panorama y est à couper le souffle.

Pour conclure cette prise de contact avec Marseille,  j’aime à remonter tranquillement la rue  de la République jusqu’au vieux-port . J’y ai déjà mes adresses favorites . Je pense faire un post prochainement sur cette rue.

J’espère que cette balade vous aura plu et qu’à votre tour, vous la partagerez avec vos proches en visite pour leur faire découvrir le nouveau visage de Marseille, une ville tendance !